Home page  |  About this library  |  Help  |  Clear       English  |  French  |  Spanish  
Expand Document
Expand Chapter
Full TOC
Preferences
to previous section to next section

close this bookLa santé mentale des réfugiés (OMS; 1997; 158 pages) [EN] [ES]
View the documentRemerciements
open this folder and view contentsIntroduction
open this folder and view contentsModule 1: Capacités utiles pour aider autrui
open this folder and view contentsModule 2: Stress et relaxation
open this folder and view contentsModule 3: Troubles fonctionnels
open this folder and view contentsModule 4: Troubles mentaux courants
close this folderModule 5: Aider les enfants réfugiés
View the documentProtéger la santé mentale des enfants réfugiés
View the documentLes besoins spéciaux des enfants réfugiés
View the documentConstruire un cadre culturel
View the documentChangements dans la manière d’élever les enfants
View the documentComment reconnaître les problèmes de santé mentale des enfants
View the documentAider les jeunes enfants et leur mère
View the documentAider l’enfant d’âge préscolaire
View the documentAider les enfants d’âge scolaire
View the documentLes besoins en santé mentale des jeunes de 12-18 ans
View the documentTrois problèmes courants
View the documentNotes à l’attention des administrateurs de camp
open this folder and view contentsModule 6: Médecine traditionnelle et guérisseurs
open this folder and view contentsModule 7: Alcoolisme et autres toxicomanies
open this folder and view contentsModule 8: Aider les victimes de tortures et d’autres actes de violence
open this folder and view contentsModule 9: Aider les victimes d’un viol et leur communauté
View the documentModule 10: Organisation de services pour la promotion de la santé mentale et du bien-être des réfugiés
View the documentChoix de publications de l’OMS autour du même thème
View the documentCouverture arrière
 

Les besoins spéciaux des enfants réfugiés

Lorsque des enfants et leurs parents deviennent réfugiés ils sont confrontés à la séparation d’êtres chers, à la perte de biens, à l’incertitude, au stress et à des conditions de vie difficiles. Ces facteurs peuvent entraver la croissance et le développement normaux des enfants.

Les parents réfugiés ont de nombreuses difficultés et ils peuvent eux-mêmes souffrir pour différentes raisons:

- choc causé par les événements qui ont fait d’eux des réfugiés;

- mauvais traitements, actes de violence ou tortures:

- décès d’un ou de plusieurs membres de leur famille;

- décès, torture, emprisonnement ou disparition de membres de leur famille survenus sous leurs yeux;

- chagrin d’avoir perdu leur pays, leur langue, leur culture, leur carrière et leurs biens;

- crainte pour leur sécurité personnelle, actuelle et future;

- inquiétude pour la sécurité des membres de leur famille qui sont emprisonnés, qu’ils ont laissés derrière eux ou qui ont été séparés d’eux pendant le voyage.

Être réfugié signifie vivre dans un environnement artificiel. Les réfugiés ne vivent ni comme ils vivaient auparavant ni comme ils vivront à l’avenir. Pour des réfugiés, les rôles d’adultes et de parents deviennent très différents. Les adultes se souviennent du passé, de leur propre enfance et de leur vie avant d’être déplacés. Les enfants réfugiés ont peut-être passé toute leur vie, ou ce qu’ils s’en souviennent, comme des réfugiés. Ils n’ont peut-être jamais vu leurs parents autrement que comme des réfugiés et ils ne se souviennent guère de ce qu’ils étaient auparavant. La vie dans un camp n’est pas une vie normale.

La vie de réfugié signifie:

• Ne pas savoir ce qui va arriver et n’avoir aucun pouvoir sur la situation.

• N’avoir pas, ou que très peu, de travail.

• Avoir peu d’espace et de liberté de mouvement, et pas grand-chose à manger et à boire.

• Connaître l’incertitude, la frustration et la dépression faute de rôles normaux, de vie culturelle et d’habitudes quotidiennes.

A cause de cette situation, les parents dans les camps peuvent devenir très dépendants et attendre qu’on fasse les choses pour eux. Ils peuvent donner l’impression qu’ils ne se soucient pas de ce qui leur arrive. Les hommes perdent leur source de revenu et le moyen de subvenir aux besoins de leur famille. Les femmes perdent les moyens traditionnels qu’elles avaient de s’occuper de leur famille et d’élever leurs enfants. Tous perdent le respect de soi, la motivation et le goût à la vie.

to previous section to next section

Please provide your feedback   English  |  French  |  Spanish